Triathlon de Carcassonne

Dimanche 26 mai:

 

Triathlon de Carcassonne par la famille MARIONNEAU !

 

Dimanche  26 mai les triathlons de Tarbes étant annulés ( un peu trop vite peut être le temps clément étant de retour et un seul tri aurait peut être suffit aussi ! à méditer!) La famille Marionneau pére et filles sont aller sprinter du côté de Carcassonne , terre bien connue du pére Marionneau qui y avait déjà mouillé sa conbarde dans l'eau chaude du lac de la cavayére en 1992 lors d'un championnat de france catégorie A de l'époque, celà ne nous rajeunis pas. Cette fois-ci l'eau était fort fraiche mais accéptable 14°. Au programme donc un tri sprint D3 et Open.

 

Aprés une natation sans bousculade, les marionneau sortent groupir en 20 éme position Myléne étant 5 éme à ce moment de la course. Le vélo se déroule sans emcombre malgré un parcours au revêtement rugeux et accidenté et une portion en travaux. Un petit petit col de 3 km à 6,7% pour agréménter le parcours sans drafting notoir ( Bonne choses). Il fallait en garder sous le pied pour  la derniére manche du tryptique car le parcours était trés vallonée mais fort agréable autour du lac. Au final Myléne termine 85éme (3éme au sratch fille ) et Franck 21 éme  et 3 éme Vétérans (1er V3). Aprés une remise de lot prilégiant les papilles des amateurs de Pinard, tant pis pour Myléne et tant mieux pour Papa Franck Le team Marionneau du Team Lourdes TRI repris le chemin de la bigorre et de ses futurs glaciers Haut Pyrénéens.

 

En vous souhaitant un bon entrainement, noubliait pas votre tuba pour les sorties vélos par les temps qui court il parait que celà rends service !

 

Adichatz Franck !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    joseph (jeudi, 30 mai 2013 08:54)

    Bravo la famille marrionneau , joli recit ...

  • #2

    FERRE (jeudi, 30 mai 2013 17:50)

    Félicitations !!!

  • #3

    Thierry VIÉ (jeudi, 30 mai 2013 18:41)

    Bravo pour le team marionneau qui nous a mis "au parfum" de ses performances :-))
    Carcassonne, je l'ai fait à mes débuts, quand c'était le format "long". C'était sous un cagnard de plomb, et Michel avait fini sous la tente des secouristes... la tête enfouie dans la poitrine de l'infirmière qui tentait de lui redonner vie en lui faisant le bouche à bouche... :-))
    C'était vraiment pas la même tempêrature qu'aujourd'hui...
    Amitiés