"Swissman Xtrème Triathlon" - Expérience


226km/5500 D+

18h07

(38ème place - 3ème Français)

ma petite poupette, tout juste 2 ans et son 1ier 2061m ! :-)
ma petite poupette, tout juste 2 ans et son 1ier 2061m ! :-)
Finish Line
Finish Line

L'esprit du Triathlon ou celle de la nature est plus forte que le sport pure...
comme une harmonie avec la montagne, le "Swissman-Xtrème-Tri" est un voyage à travers les cîmes enneigés ou se mélangent plaisir du sport sans notion fondamentale d'un classement, plaisir des yeux en retour d'un paysage époustouflant, juste un plaisir de participer à une épreuve simple mais belle en harmonie avec la nature et les gens qui vous entourent...

L'heure du SWISSMAN a sonné ...

- Tгіаthlоn Dіstаncе IRONMAN lе plus duг du mоndе -

Lе "Swіssmаn" rеjоіnt lе Nоrsеmаn еt lе Cеltmаn аu sеіn du "lаbеl Xtrеmе Trіаthlоn", quі rаssеmblе dеs trіаthlоns "rооt".

Lе Trіаthlоn Swіssmаn Xtrеmе еst unе аvеnturе іncrоyаblе роur lеs аthlètеs, lеs suрроrtеrs еt lеs sреctаtеurs. Lа cоursе еst à cоuреr lе sоufflе,
tаnt раr sа bеаuté, que par sеs défіs.:lеs раlmіеrs d' Ascоnа, le vélo sur les cоls аlріns, la course à pieds vеrs lеs mоntаgnеs mаjеstuеusеs dе l'Eіgеr,
lе Mönch et enfin l'arrivée аu ріеd du glаcіеr dе lа Jungfrаu. Lеs орроsіtіоns еxtrêmеs sеmblеnt іrréеllеs.

Dерuіs lе роіnt lе рlus bаs еn Suіssе (196 mètrеs аu dеssus du nіvеаu dе lа mеr) jusqu'à 2061 mètrеs аu dеssus du nіvеаu dе lа mеr.

 

La course se déroule en autonomie total, un suрроrtеr pour l’аthlètе est obligatoire pour le ravitailler sur le vélo et terminer le dernier tronçon de la course à pied (8km1100 D+)


13j après le Half-ironman, les journées en vacances en famille n'ont pas était de tout repos et la récup un peu courte :-) entre camping, visite d'Italie, j'abordais le Swissman avec seul objectif profiter du paysage ! le terminer serait la cerise sur le gâteau.

 

Levé : 2h du matin, avec mon accompagnateur David mon beau-frere militaire en qui je fais entièrement confiance pour cette aventure,
ptit'dej puis direction le parc à vélo qui ouvre à 3h30. Préparation des affaires puis en route pour 15mn de marche afin de rejoindre le quai
où se trouve le bâteau que nous devons prendre (croisère de 20mn sur le "katja boat"). J'y retrouve 2 Francais participant à la course
"Stéphane Rit" et "Romuald Lepers". Nous prenons alors le temps de discuter un peu, regarder le paysage qui nous entoure mais surtout
la ville d'Ascona afin de prendre nos repères pour la partie natation ; enfin nous arrivons sur l'Ile de Brissago à 3.8km d'Ascona en quasi ligne droite!

Il est déjà presque 5h, nous nous lançons dans l'eau, elle est relativement clémente '19 degrés',


Le départ est donné au son d'une grosse cloche typique suivi d'un feu d'artifice! Je prends le temps de m'appliquer et d'allonger les mouvements, pas de vitesse mais chercher un mouvement souple et régulier, la journée s'annonce longue il faudra garder des forces.... J'ai vraiment l'impression de nager tout seul dans ce lac immense avec en point de mire un phare qui clignote pour nous signaler la direction. Au bout d'un moment dans cette nuit noire je lève la tête et regarde mon chrono '40mn' je regarde à droite, à gauche, devant, derriere, personne!! Bon je ne m'affole pas, la course est bien aujourd'hui et la consigne est de se diriger vers le phare, donc vas-y! Ca y est je vois enfin la plage avec les drapeaux du 'Swissman' ou m'attend mon 'support-team'. Je regarde mon chrono : sortie de l'eau en 1h06 ! Je rejoins le parc à vélo, je prends le temps de me changer, de manger une banane, de faire un petit coucou à Stephane-Rit qui venait juste d'arriver avant. Et hop c'est parti pour le vélo, un gros morceau nous attend...mais j'avoue ne pas y penser du tout pour le moment.

les jambes répondent bien mais il commence déjà à pleuvoir des trombes d'eau depuis le 35ème kms.
Je roule avec un petit groupe de 5, composés notament de Julia-Nikolopoulos (qui finira 2ème Femme) et Andrea-Zamboni (qui finira 3ème Homme) jusqu'a "Ambri" (km72), à ce moment-là nous avons déja entamé le début de la montée du "Col du Gotthard" (2091m) depuis Biasca et fait "800 D+".  Il nous reste alors encore 20kms de montée sur une vielle route étroite faite de petits pavés ! Du vent, le froid, le brouillard, la neige au bord de la route, à chaque coup de pédale la roue qui zippe... pas assez couvert non plus, j'ai vraiment vécu un véritable enfer dans cette montée... enfin arrivée au "Col du Gotthard" je pensais à ce moment-là réellement abandonné la course; mon support-team (David, Flo & ma petite Jenny !) me remonte le moral, il fait 0 degres, je me change intégralement, prends le temps de bien m'alimenter puis enfin je repars au bout de 20mn affronter la descente avec ces lacets serrés sur cette route glissante... Arrivé en bas il y a 6km de plat et c'est déja la montée vers le second Col "Furkappass" culminant à 2436m. 12km de montée avec plusieurs passages à 9-10%, les derniers lacets sont vraiment difficile. Arrivé en haut je m'arrête à nouveau pour m'alimenter, je mangerais des pâtes cette fois-ci! Puis vient la redescente jusqu'a 1757m et 'il faut remonter aussitôt jusqu'au dernier Col "Grimsel" (2164m). Un col de 10km un peu moins pentu mais qui fait quand même bien mal aux pattes... On arrive enfin au km139 puis vient une longue descente jusqu'au km155, le paysage est vraiment magnifique! Des couleurs splendides où se mélangent montagne, neige, lac...  il faut quand même faire gaffe, nous passons dans de nombreux tunnel dangereux où il y a beaucoup de voiture. Puis vient encore une montée (la petite derniere, celle qui tue!) 200D+, et enfin 10km de plat pour rejoindre "Brienz" (T2). Arrivé à la transition je me dis "Ouf !" je suis encore en vie et il fait jour :-) je prends encore le temps de me changer (haut, chaussette..) puis en route pour une course à pied/trail 42.2km/1900 D+ ...

Et là surprise le parcours monte de suite, une succession de montée/descente jusqu'au km15 avec un joli passage derriere une cascade et une vue imprenable sur le 'lac de Brienz'. Puis c'est le coup de mou la foulée n'est plus aussi allongée et je m'arrête à chaque transition où m'attend mon support-team pour me ravitailler. Je suis au km20 et 13h45 de course, je n'ai pas de crampe heureusement mais la fatigue commence a venir. Je rattrape un concurrent, un Allemand qui est aussi dans le dur, on s'encourage et sympathise on restera ensemble sans se lacher jusqu'a 'Grindelwald' (34km) pour y arriver avant la barriere horaire de 20h30, il est 20h15 ! (mais pour cette 1iere édition l'organisation a décidé de laisser passer la dernière concurrente à 00h30 !), je rejoint alors David mon beau-frere militaire et accompagnateur qui fera les derniers kms avec moi (obligatoire) 8km/1100 D+ avec des
passages bien pentus, on s'équipe de notre veste et frontale puis c'est parti!

Il fera encore jour jusqu'à mi-parcours, nous prenons donc le temps
d'admirer le paysage montagneux, nous sommes dans le piémont de cette fameuse face Nord de l'Eiger (qui étais un projet a l'époque où je faisais de l'alpinisme..) et nous avons les vaches autour de nous :-)

David trés motivé lis consciencieusement la carte avec les courbes de niveau, à l'aide de son altimètre et m'informe quasi à chaque pas de nos prochaines difficultés, un moment d'échange rasurant et essentiel pour le moral à ce moment là! !

 

Nous arrivons au dernier contrôle 'Alpigen' ; ,situé à 4km de l'arrivée, où nous attendent 2 charmantes demoiselles, bien courageuses d'attendre que les coureurs passent depuis le début de la journée et ça n'est pas fini!! Un petit coca, un tuc et c'est reparti! ! Ca y est nous voyons enfin les lumières au loin de la fameuse 'Finish-Line' tant attendue et les drapeaux 'Swissman!! Nous continuons donc en marchant d'un pas plus décidé pour enfin s'y approcher.

Nous arrivons sur 'Kleine-Scheidegg' (2061m) qui est un col ferroviaire suisse entre l'Eiger et le Lauberhorn, nous sommes à100m de la ligne d'arrivée qui se trouve sur un petit éperon herbeux, des rondins de bois chauffés illumines notre arrivée iminente, puis ca y est !! You are an Finisher !! David est juste a côté et ce fut un grand plaisir que de partager ce moment avec lui, sans l'accompagnateur la course n'est pas possible.

Le lendemain matin de la course, après une courte nuit sur "Kleine-Scheidegg", la cérémonie : remise des Tee-shirt Finisher et Support ainsi que le podium Femme et Homme.

 

MERCI

 

  • Un immense merci à mes accompagnateurs: Florence ma compagne, qui supporte mes entraînements ! ;-) ma poupette Jenny et David, un support digne de confiance !

 

  • Grand Bravo à "Katrin-Stadelmann" et son équipe pour leur 1ière organisation exemplaire !! s'en suivra sans nul doute de belle autres éditions...

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    joseph (dimanche, 30 juin 2013 19:26)

    Franck tu es bleufant ...un petit bonhomme et un grand coeur !!!
    Merci de nous faire partager tes aventures ...
    Vivement que tu nous racontes tout ca de vive voix !!!

  • #2

    Thierry (dimanche, 30 juin 2013 20:38)

    Franck, chapeau !
    Tu sais quoi, tu m'as donné envie... de ne jamais aller là bas... ! bravo ! il en faut de la détermination pour enclencher un truc pareil.
    Récupères bien de tout cela et envoie nous des photos.

  • #3

    dede (lundi, 01 juillet 2013 12:58)

    OUF!! .... les mots manquent, après le NORSMAN on pensait te voir un peu calmé; que nenni, tu fais encore plus dur masi toujours aussi froid.
    Bravo vraiment, je me demande bien ce qui te passe dans la tête pendant la course et comment on tiend
    Dans l'attente de tes recis de vive voix
    avec toute mon admiration
    dede

  • #4

    Herve (lundi, 01 juillet 2013 17:02)

    Respect Franck !!!

  • #5

    Cédric (samedi, 06 juillet 2013 10:40)

    Bravo Franck ! Affronter le dénivelé, les conditions météo, la longueur du parcours.. Respect ! You're an Xtreman!

  • #6

    francky (lundi, 08 juillet 2013 23:07)

    merci pour vos messages.

  • #7

    Mathieu (lundi, 05 août 2013 12:12)

    Tu es une machine!! Bleuffant meme...;)